Hot Dog !

Publié le par véronique


Etre un 
chien à New York c’est fantastique, surtout si vous êtes un canidé versé dans les cures détox.  

 

Etre chien à Paris c’est pas mal non plus ! Même pour les chiens, « Paris sera toujours Paris », et on ne peut que s’enthousiasmer de constater qu'à Paris aussi nos canis lupus familiaris profitent de notre attirance pour le beau, pour le bon et pour le luxe.

 

Nombre d’artisans de chez Hermès se sont reconvertis en designers de colliers pour chiens, certains spécialistes de la beauté ont ouvert des salons canins, et il est désormais possible d’offrir un canapé de chez cadors à votre fidèle compagnon.

 

Alors laissez vous guider par Mirza, bien mise en valeur par un collier en diamant et une laisse Gucci, et avec elle procédez à quelques achats compulsifs tels un  tee shirt tête de mort. Puis, laissez la vous guider chez mon bon chien, le pâtissier des very important pet.

 

A ce stade il faudra s’intéresser de plus près aux théories new yorkaises et autres régimes macrobiotiques. Qu’on ait deux ou quatre pattes « un esprit sain dans un corps sain » est nécessaire pour pouvoir continuer à prétendre tourner dans une pub royal canin ! Heureusement chez au bon chien, ils y ont pensé pour vous et vous proposent d'apétissants biscuits 100% naturels…goût banane amande en forme de poussin, fuits tropicaux en forme de cactus, il y en a vraiment pour tous les goûts … de chien. Il parait même que les humains adorent aussi.

 

Un regret néanmoins. Je n’ai pas trouvé de fil twitter "@aubonchien". C’est dommage, tant ce serait utile pour savoir que samedi les « bisoux au pinut butter » sont en promo ou que lundi ce sera ravioli !

 

Après ce tour d’horizon on pourra s’arrêter un instant sur l’image sympathique du chien avec lequel on courre dans les champs boueux. Celui à qui on lance un bâton et qui le ramène. Celui qui jappe avec entrain pour effrayer les oiseaux. Celui qui se jette sur son bol de croquettes comme si sa vie en dépendait. On imaginera ce facétieux compagnon le poil brillanté à l’huile de caroube et les griffes manucurées. De quoi aurait-il l’air ? On évitera de répondre à cette question de peur de se faire mordre vigoureusement l’arrière train !

 

 

Publié dans Mais pas seulement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article