Faites des gosses

Publié le par véronique

yotaro

 

Elisabeth Badinter l’a dit. L’instinct maternel n’existe pas. Quant aux raisons qui poussent la femme à accepter de se reproduire, elles sont pour le moins obscures ! Il semblerait donc que la maternité n’aille pas de soit, et au Japon par exemple, les femmes sont de plus en plus nombreuses à laisser tomber le côté marmot pour se concentrer sur le boulot.

 

Certains chercheurs japonais ont imaginé une toute nouvelle méthode pour booster un peu ce fameux instinct inexistant et stimuler les envies parentales des japonais ! Ils ont crée Yotaro.

 

Yotaro est un robot qui pleure, éternue, dort et rit .« Son humeur se modifie selon la fréquence des contacts détectés par des senseurs ». Il agite les pieds et fait même des caprices. Il faut le nourrir, le câliner et le faire dormir, sinon il meurt et s’en va au paradis des robots (là où le créateur de Yotaro appuie sur ‘reset’, pas de panique hein !).

 

C’est clair, et c’est simple. En quelque sorte, Yotaro est au bébé ce que le tamagotchi est à l’animal domestique. Evidemment il faut un peu d’imagination pour voir un bébé dans Yotaro, et beaucoup de foi en la technologie japonaise pour imaginer que Yotaro puisse contribuer à repeupler le Japon. Mais bon, la ressemblance très lointaine du tamagotchi avec un chien ou un hamster n’a pas entravé son succès et d’ailleurs c’est pas dit que le tamagotchi soit totalement étranger au nombre de déjections canines qui fleurissent sur les trottoirs.

 

C’est bien gentil pensez vous mais nous en France avec à peu près 2 enfants pas femme, notre petite démographie à nous elle connait pas la crise, hin hin.

 

C’est vrai, mais Yotaro pourrait avoir son utilité quand même. Dans sa version entrainement pour les futurs papas par exemple.

 

On pourrait prévoir un jeu à plusieurs niveaux.

 

Niveau 1, la nounou de Yotaro appelle papa à 13.50. Yotaro a de la fièvre et une bonne gastro. Papa a 8 minutes pour quitter son lieu de travail avant que Yotaro ne s’autodétruise.

 

Niveau 2, Yotaro se met à pleurer (il  a de fièvre alors forcément...) alors que le téléphone sonne (c’est le boss qui veut savoir quand papa revient) et que le riz anti-gastro brûle. Papa doit déterminer l’ordre des priorités avant que Yotaro (la couche trop pleine) ne s’autodétruise, que la casserole soit foutue et que l’alarme incendie soit en marche. Et bien sur, pour plus de réalisme, aucun téléphones ne doit être sur son socle.

 

Niveau 3, on introduit d’autres Yotaro et on répète les épreuves 1 et 2, en ajoutant quelques petites complications comme par exemple papa en déplacement et maman injoignable lors de l'épreuve 1. Ou encore, lors de l'épreuve 2, tous les Yotaro sont dans le bain (non non pas de risque de court circuit) tandis que le téléphone sonne et que le riz brûle …

 

Je me demande si en France, Yotaro ne serait pas alors plutôt à l’origine d’une chute drastique de la natalité pour cause de baisse de l’instinct paternel !

 

photo de Yotaro issue de courrier international

 

 

Publié dans Mais pas seulement

Commenter cet article

Béatrice 03/04/2010 08:00


Moi il me fait presque peur ce truc .... ;-)
Un bouton "pause" ohhh ouiiiii !!! (histoire de lire les blogs en mangeant des oeufs en chocolat tranquille :-D)


véronique 05/04/2010 17:04



Ca m'aurait permis de les gouter les oeufs achetés dans LE magasin ! Il parait qu'ils étaient bons!



Nath 02/04/2010 13:48


Oui je voulais bien parler de la chair de ta chair !


Sophie L 02/04/2010 12:20


des fois, je me dis que ce serait bien d'avoir un bouton reset sur les nôtres!


véronique 02/04/2010 13:47



Tu veux plutôt parler d'un bouton pause ! Tu imagines tout recommencer à zéro après appui sur reset !



Nath 02/04/2010 09:59


La fin de ton article on sent que c'est du vécu ! MDR!


véronique 02/04/2010 13:45



Si tu parles du robot, pas du tout je t'assure ! Si tu parles de la chair de ma chair, disons qu'on peut arriver à des situations assez approchantes en effet !



bbflo 01/04/2010 14:44


on dirait un teletubbies, le truc !
sont fous ces japonais (remarque, y'avait déjà les espèces de poupées américaines qu'il fallait adopter - bon, je crois qu'elles ne réclamaient rien, donc quand ça faisait ch*** on pouvait les
enfermer dans le placard).


véronique 01/04/2010 21:04



C'est clair qu'au niveau du design, c'est pas super réussi, mais bon, peut être qu'on le voit avec les yeux du coeur au bout d'un moment ??! Mais il faut quand même être déjà bien atteint je
pense !


Je ne me souviens pas des poupées américaines.