J'ai rencontré Stéphanie de Monaco

Publié le par maman !

ridesPas en vrai, hein! Sur Paris Match. Chez le coiffeur

 

Et puis d'ailleurs, c'est pas vraiment Stéphanie que j'ai rencontrée. Ce sont ses rides. Des rides profondes. Nombreuses. Terrifiantes.

 

Moi à sa place j'aurais exigé de Paris Match un petit lifting photoshop. Ou une photo prise de loin. Ou dans la pénombre. En même temps exhiber un visage ravagé à l'ère du botox c'est peut être ça la "rebelle attitude".

 

Et ne croyez pas que je me moque des femmes ridées. Le style ridé est un style tout à fait respectable. Que je respecte. Beaucoup.

 

Je suis en pleine reflexion sur les "ravages du temps" quand arrive la coloriste (Je rappelle à ceux qui ne suivent pas que je suis chez le coiffeur).

 

Mon cheveu blanc s'est reproduit avec beaucoup de vigueur ces derniers temps (trouve-t-elle). Elle a des tas de trucs de ouf à me proposer pour le camoufler. Tout en douceur. Tout en subtilité.

 

En temps normal, j'aime pas trop qu'on me parle des mon (enfin mes quelques) cheveux blancs. Mais après ce que je viens de voir, j'accepte tout ce qu'elle me propose.

 

Surtout que devant moi j'ai un assortiment de journaux aux petits oignons. "La lutte contre les ravages du temps commence dès 20 ans", "le botox faut s'y mettre à 25 ans", "après 35 ans c'est foutu ", "notre peau va crever et nous avec". Brrrr ....

 

Après un tel coup de flip, je suis très contente d’apprendre l'existence de la crème YY, dont l'efficacité est illustrée par la photo d'un mannequin qui doit avoir avoir dans les 18 ans. La crème YY c'est une crème révolutionnaire programmée pour "combattre en douceur les premières rides". Je note.

Et quel soulagement de savoir qu'avec la crème ZZ "non seulement la peau est visiblement rajeunie, mais elle va vieillir plus jeune". Vieillir jeune, ça c'est un concept superbe ! On devrait y penser plus souvent. " OK Tante Huguette, tu vieillis, mais tu vieillis jeune, alors relaxe toi un peu hein!". Je note aussi.
 

 

C'est une 'nouvelle moi' qui sort de chez le coiffeur quelques lectures plus tard.

 

Une nouvelle moi pleine de résolutions quant à la protection de son héritage cutané. Une nouvelle moi qui se rue dans le magasin de cosmétiques le plus proche.

 

Y a pas à dire, aller chez le coiffeur, c'est tout un budget !

Publié dans Mais pas seulement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

demande à maman ! 16/02/2010 09:58


Oh tu crois !? Les princesses ne sont plus ce qu'elles étaient. Quelle déception !


e-zabel 15/02/2010 18:55


ah il fait s'appeler sharon stone pour pouvoir avoir du photoshop... l'ouragan de monaco ils s'en foutent !