L'art de bien fesser

Publié le par véronique

Un des buzz de la semaine c’est la future proposition de loi d’Edwige Antier visant à interdire les châtiments corporels dont la fessée.

 

A en croire plusieurs commentateurs, si vous vous efforcez de dialoguer, d’expliquer, de répéter, voir de punir sans taloche. Et bien vous avez tort !

 

Pourquoi ? Parce que ce qu’il faut c’est fesser.

 

Pourquoi ? Parce que ça remet les idées en place, ça fait circuler le sang, et parce qu’une bonne grosse baffe de temps en temps ça peut pas faire de mal.

 

Peu importe que la plupart des pays qui nous entourent l’ait abandonnée (et ne s’en portent pas plus mal). Peu importe qu’il existe d’autres méthodes.
 

De commentaires d’articles en forum, les pro-fessées s’expriment et n’hésitent pas à donner quelques conseils. Si vous avez succombé aux tendances de l’éducation bobo-écolo-naturo, n’hésitez pas à vous y mettre (ou vous y remettre)...La fessée, y’a pas d’âge !

 

Mais parce que bien fesser est un art, voici quelques règles....A connaître avant de pratiquer.

 

Qui fesser ?

L’enfant. Si vous voulez fesser votre conjoint, on ne veut pas le savoir bande de pervers, et si vous fessez tout le monde et à tout va attendez vous à des réactions plutôt négatives. N’oubliez jamais que si l’enfant ne peut pas rendre le coup, l’adulte lui si. Attention, l’enfant ne doit pas être trop petit (comprendre : attendez quand même d’être sortis de la maternité). L’enfant ne doit pas non plus être trop âgé. On considère généralement qu’après 17 ans il court trop vite, et qu’en pleine crise d’ado ses réactions sont imprévisibles.

 

Quand fesser ?

Dès qu’il n’obéit pas. Ne pas hésiter à répéter « l’opération fessée » plusieurs fois jusqu’à ce que l’enfant s’avoue vaincu. L’enfant est parfois têtu.

 

Où fesser ?

Sur les fesses bien sur. Mais aussi sur les joues, la fessée prend alors le nom de gifle ou baffe. 
 

Comment fesser ?

L’utilisation de la ceinture ne semble plus tellement conseillée mais parmi les puristes. On arrive à de bons résultats avec la main.

 

Si vous n'êtes pas d'accord, vous pouvez toujours aller lire le très bon article d’une poule pondeuse anti-fessée.

Publié dans Maman mamise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

celine 26/11/2009 21:47


Bonsoir veronique, j'ai trouvé votre texte pertinent et je l'ai mis sur mon facebook. Je vous souhaite bon courage et bonne suite, il est vrai que pour ce débat, les pro-fessée ont peu d'arguments
valables et qu'il est bon que des personnes comme vous argumentent le débat qui est malheureusement masquer à ce jour par d'autres sujets, type H1N1...


véronique 28/11/2009 10:13


Merci de tous les commentaires sympathiques laissés sous différents posts...A bientôt j'éspère !


celine 26/11/2009 19:47


Cela fait 50 ans et plus que la France évolue vers des droits plus juste au travail, aux droits de la femme et aux droits des enfants, à l'égalité des races etc. Pourquoi, nous devrions garder la
fessée comme éducateur d'enfant ? Tout doit évoluer mais les enfants doivent encore tenter de comprendre ses parents par le mal. Meme les professeurs d'école n'ont plus le droit de corriger un
enfant.


véronique 26/11/2009 20:35


Oui l'attachement de la France à la fessée reste assez fort...mais ça changera c'est sur !


La Mère Joie 26/11/2009 18:10


Mais oui La Poule, où va la France sans fessée ??? :-D


La poule pondeuse 23/11/2009 10:41


A la question "qui fesser ?" j'ajouterai que quand l'ado est plus grand que vous, il devient hasardeux de poursuivre sur cette voie...
Merci pour le lien, même si j'ai un peu peur de récupérer tous ceux qui vont penser que sans fessée la France part à vau l'eau ;-)


véronique 26/11/2009 20:33


...et ils seront convaincus du contraire après avoir lu ton article et les quelques 250 commentaires qui l'accompagnent !


Véronique 20/11/2009 14:41


Tout dépend en fait de ce qu'on considère être une bonne loi...si on lui prète des vertus pédagogiques (éclairer, guider, changer les mentalités)interdire légalement la fessée est surement une
bonne chose.

Dans un pays nordique que je connais très bien (la Suède pour ne pas la citer) et qui possède une telle interdiction dans son arsenal législatif, la fessée est devenue une non-question.