voyage désenchanté à Disneyland

Publié le par véronique

snow_white_sorciere.jpg


Aller à Disneyland Paris ?
 
Sitôt dit sitôt fait... Ca y est on est dans le parc !
 

Ce qui frappe d’abord c’est le bruit. Assourdissant. Continu.

 

Mais comme le hurle Mickey dans son micro « c’est ça la magie de Disney » !

 

Nous commençons par une visite à Blanche Neige, une des idoles de Fille Cadette. Nous prenons place dans une petite nacelle, prêts à voyager dans l'univers merveilleux de la princesse.

On pensait rêver. En fait on se retrouve plutôt en plein cauchemard. Dans la maison des 7 nains l’agression est sonore et visuelle. Le rire sardonique de la sorcière, les cliquetis des squelettes. Même les arbres de la forêt son effrayants. Ce n’est pas ici que la princesse valsera sous les yeux ébahis de ma Fille Cadette. Les flashs, la vitesse, les cris. Je vérifie quand même en sortant. On ne s’est pas trompés, c’était bien le manège dédié à la merveilleuse histoire de Blanche Neige.

 

C’est clair la magie de Disney ça déchire ! Grave !

 

Et puis il y a aussi l’odeur. Ou plutôt les odeurs. Une ribambelle d'odeurs. Odeur de gras, odeur de sucre, odeur de gras sucré...

 

Tiens ça sent la barbe à papa, comme c'est charmant. Miam une odeur de gaufre. Ah on approche d’un stand pop corn. Là c’est frites. Haaa hot dog pas loin. Pitié épargnez moi les beignets !

 

Amis des omégas 3 ne venez jamais à Disneyland !

 

En même temps, me direz vous, qui vient à Disneyland pour manger ses 5 et fruits et légumes de la journée !

 

Après avoir parcouru quelques kilomètres nous arrivons au manège sélectionné par Fils Ainé. « 50 minutes d’attente à partir de ce point ».

 

Conciliabule. Rébellion. Décision parentale ferme. En route vers d’autres aventures.

 

« Ici il n’y a que 35 minutes d’attente, et 35 c’est beaucoup moins que 50 » souligne Fils Ainé qui est très fort en math. Nous prenons place dans la queue.

 

Faire la queue longtemps c’est très réconfortant. Ca laisse du temps pour observer et écouter les enfants des autres. Ca me rassure toujours beaucoup de voir que chez les autres, c’est pire. Les parents qui hurlent, les enfants qui parlent mal…c’est mon petit plaisir sadique. Ca me met fort bonne humeur. Et de la bonne humeur il en faut pour constater que l’attraction pour laquelle nous avons attendu plus d’une demi-heure a duré 2 minutes 50 !

 

Mais prenez donc des « fast pass » nous dit-on. Les « fast pass » ce sont des tickets magiques qui permettent de griller la queue à une heure dite. Une sorte de rendez vous. Comme ça on attend mais pas dans la queue. Ce qui est vraiment extra car ça laisse le temps d’aller tester d'autres files d'attente (au restaurant ou aux toilettes par ex). Et quand l’heure du rendez vous arrive ….ta dam…on entre par une entrée spéciale et on passe devant tout le monde. Jouissif quand on est le grilleur. Insupportable quand on est le grillé.

 

Ca y est, il s’est écoulé 7 heures depuis notre arrivée dans le parc. On a fait 4 manèges (allez peut être 5), on a les jambes on compote tellement on a marché, et je ne vais pas pouvoir supporter la vue d’une file d’attente pendant les deux prochaines semaines.

 

Cassos ! Demi tour. Re-passage devant les magasins de robes de princesse (prix princiers ! La marge c’est aussi de la magie à mon avis), de pistolets, retraversée de Disneyland Village …

 

Allez, finalement je ne vais retenir qu’une seule chose de cette escapade : les yeux de mes enfants ont brillé de 1000 feux !

 

Bye bye Disneyland !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Maman mamise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léonie Canot 15/03/2010 12:09


J'y suis allée 2 fois et j'ai à chaque fois le souvenir d'un vent glacial, brrr... pas du tout envie d'y retourner !


véronique 15/03/2010 21:22


A ce qu'il parait, quelquefois il y fait beau !!! Mais alors là en terme d'attente, ça doit pas être beau à voir !


la femme des steppes 07/03/2010 20:55


Nan, ils n'ont jamais fait la vie pour y aller. D'un autre côté, tous les étés, nous allons dans un petit parc d'attraction, à côté d'Epinal, plus adapté à leurs âges, avec des moments d'attente
plus raisonnables ; c'est leur plaisir ! Enfin, nous "allions", car l'été dernier, nous avons migré vers Europapark, en Allemagne. Grosse machine, heures d'attentes, beaucoup de monde. Perso,
j'aime moins, mais eux auront du mal à retourner au "petit" parc de leur petite enfance !


la femme des steppes 05/03/2010 11:59


Arf... bien qu'ayant habité plusieurs années non loin de Disney, nous n'y sommes jamais allés. Je fais une allergie à tout ce qui est Disney, en dehors des films et dessins animés. Je trouve Mickey
moche, Donald débile, j'abhorre Winny l'ourson (sauf quand Rammstein le met en musique) et tout ce marketing de Disney m'exaspère.
Après, le côté "parc d'attraction", c'est bien, mais comme tu le dis : faire une heure et demie de queue pour 2 minutes 30 de descente, j'ai toujours l'impression de perdre mon temps :-(


véronique 07/03/2010 12:37


Habiter à côté sans y aller...et tes enfants n'ont jamais fait la révolution ? Respect !


Sophie L 03/03/2010 14:26


Disney, c'est comme les Petits Ecoliers: Ce n'est que pour les enfants!!


véronique 03/03/2010 16:30


Bonjour Sophie !
Alors justement, s'agissant des Petits Ecoliers...je les achète aussi (surtout?) pour moi !!


e-zabel 02/03/2010 12:33


Pas pressée d'y aller, mais alors pas du tout, choupie 5 ans ne connait pas encore l'existence de ce parc "magique", et ça m'arrange !


véronique 02/03/2010 21:46


He he he ...tout vient à point à qui sait attendre !!